compositeur

 

Tiefimschnee (2011)

quatre madrigaux pour pour ensemble vocal a capella

(seize voix solistes)

sur des poèmes de Paul Celan

Commande de l'Association Suisse de Musiciens et Pro Helvetia

Durée: 10'

 

Création

Fribourg, le 1er octobre 2011

Concert "Neue Werke Schweizer Komponisten"

- Die Basler Madrigalisten

- Direction: Jürg Henneberger

 

Autres concerts:

- Bâle, Martinskirche, le 2 octobre 2011

- Zürich, Kirche zu St. Peter, le 3 octobre 2011

I

Unlesbarkeit dieser

Welt. Alles doppelt.

 

Die starken Uhren

geben der Spaltstunde recht,

heiser.

 

Du, in dein Tiefstes geklemmt,

entsteigst dir

für immer.

 

II

Singbarer Rest - der Umriß

dessen, der durch

die Sichelschrift lautlos hindurchbrach,

abseits, am Schneeort.

 

Quirlend

unter Kometen -

brauen

die Blickmasse, auf

die der verfinsterte winzige

Herztrabant zutreibt

mit dem

draußen erjagten Funken.

 

Entmündigte Lippe, melde,

daß etwas geschieht, noch immer,

unweit von dir.

 

III

Königswut, steinmähnig, vorn.

 

Und die verrauchten

Gebete -

Hengste, hinzu-

geschmerzt, die

unbezähmbar-gehorsame

Freischar:

 

psalmhufig, hinsingend über

auf-, auf-, auf-

geblättertes Bibelgebirg,

auf die klaren, mit-

klirrenden,

mächtigen Meerkeime zu.

 

IV

Keine Sandkunst mehr, kein Sandbuch, keine Meister.

 

Nichts erwürfelt. Wiefiel

Stumme?

Siebenzehn.

 

Deine Frage - deine Antwort.

Dein Gesang, was weiß er?

 

Tiefimschnee,

Iefimnee,

I - i - e.

 

I: «Schneepart»

(© Suhrkamp Verlag, Francfurt am Main, 1971)

II, III, IV: «Atemwende»

(© Suhrkamp Verlag, Francfurt am Main, 1967)

 

Illisibilité de ce

monde. Tout, double.

 

Les horloges fortes

donnent raison à l'heure scindée,

à voix rauque.

 

Toi, coincé dans tes tréfonds,

tu grimpes hors de toi

pour toujours.

 

 

Reste chantable - la silhouette

de celui qui à travers

l'écriture-faucille a percé sans bruit,

à l'écart, au lieu de neige.

 

Tourbillonnant

sous des sourcils -

comètes

la masse de regard, vers

laquelle dérive l'infime

satellite-coeur obscurci

avec

l'étincelle capturée au-dehors.

 

-lèvre privée du droit à la parole, fais savoir

qu'il arrive quelque chose, encore,

non loin de toi.

 

 

Fureur royale, avec la crinière de pierre, devant.

 

Et les prières

enfumées -

Etalons rajoutés

par douleur,

l'indomptable-docile

corps franc:

 

avec des sabots de psaumes, chantant par dessus

une montagne de Bible

feuille-, feuille-, feuilletée,

vers les clairs, vers les

puissants germes de mer

qui tintent en même temps.

 

 

Plus d'art de sable, plus de livre de sable, plus de maître.

 

Rien d'acquis aux dés. Combien

de muets?

Dix-et-sept.

 

Ta question - ta réponse.

Ton chant, qu'est-ce qu'il sait?

 

Dans la neige, enfoui,

Eige-en-oui,

E-e-i.

 

traduction française: Jean-Pierre Lefebvre